Militants

Serge Klarsfeld

Serge Klarsfeld est un ecrivain, historien ainsi qu'avocat. Il est consideré comme un véritable "chasseur de nazi" avec sa femme Beate, ils se sont engagé dans des recherches immenses afin de retrouvé les officiers nazies  Lishka, Hagen et Heinrichsohn , ils ont meme voyagé jusqu'en Amérique du sud pour extrader  Klaus Barbie. Cependant c'est un terme avec lequel ils ne sont pas entierement d'accord, le rétablissement de l'identité des victimes est plus important pour eux que la punition des assassins. Pourtant, en plus de 30 ans, les actions de ce couple se concentrant sur les dirigeants plutôt que sur les gardes des camps, ont été étonnamment efficaces.  Grace à eurs efforts, unis à ceux du Mémorial de la Shoah et du Ministère, les enseignants peuvent désormais accéder à la liste des 11 400 enfants juifs déportés de France.Cette liste comprend les noms, prénoms, l'adresse d'arrestation et la date de déportation de ces enfants ainsi que les photos ou documents qui ont pu être retrouvés.

Serge Klarsfeld s'est battu pour redonner un visage et une histoire à ces enfants déportés de France entre 1942 et 1944. Il a reconstitué les listes des convois, rassemblé des milliers de photos envoyées par des familles dans le monde entier. Pour parvenir aux résultats publiés dans la « liste des enfants déportés de France », il a fallu mener des recherches dans de nombreuses archives, chercher dans les fichiers de la  Police et des camps et collecter les actes de naissance en France en Belgique, au Luxembourg et en Allemagne. 

Depuis 2005, les noms et les visages des enfants juifs déportés de France sont dans l’exposition permanente du Memorial de la Shoah. Aujourd’hui, ce travail est à la disposition des enseignants pour les aider à mener des travaux de recherche avec leurs élèves. Depuis plus de 30 ans, Serge Klarsfeld a écrit ou produit des dizaines de livres comme Vichy, Auschwitz, Adieu les enfants, ou encore L'Album d'Auschwitz, destinés à être des outils d'explication, des preuves visant à transmettre cette mémoire.

 

Fils et Fille de déportes juifs de France (FFDJF)

Crée en 1979 par Serge Klarsfeld, cette association réunit 2000 militants pour la mémoire recherche les responsables allemands et francais de la Shoah encore vivants donc elle exige la condamnation. Elle fit campagne contre Maurice Pappon et milita pour que la France reconnaissance officiellement la responsabilité du regime de Vichy

Aujourd'hui encore, Serge Klarsefld continue à lutter pour cette memoire. En effet, il a decidé d'etendre ses recherches à tous les déportés juifs de France.


 

l'interview de Serge Klarsfeld

Simone Veil

Simone Veil est née en 1927 à Nice. Alors agée de 17 ans, elle est déportée à Auschwitz. Elle y passe treize mois, elle ne reverra ni son frère ni son père mais retrouvera sa sœur Denise déporté à Mauthausen. 

Après des études de droits, elle entame une carrière de magistrate, enfin en 1974, elle fait son entrée au gouvernement comme Ministre de la Santé et fait voter une loi légalisant l'avortement. Elle devient en 1979 la première femme présidente du Parlement Européen, elle est toujours active dans la vie politique.

Simone Veil s'est toujours battu pour qu'il existe un devoir de memoire envers le génocide, meme si elle éprouvait les memes difficultés à temoigner que les autres déportés : « Nous étions complètement décalés, parce que personne n'avait envie d'entendre ce que nous avions vécu. Même nos proches, quand quelques-uns avaient eu la chance d'en retrouver, ne supportaient pas d'apprendre ce que nous avions vécu ».

Elle est la présidente de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah depuis 2007, elle apporte un soutien au memorial de la Shoah dans le quartier du marais, abritant la plus grande diaspora juive de France.

Plus récement, elle s'est opposée a la proposition de Nicolas Sarkozy visant à introduire l'histoire de la Shoah dès le CM2, chaque devra "parrainer" un enfant déporté. Simone Veil fustige cette idée « inimaginable, dramatique, injuste » .

 - Répondre au sondage

Simone Veil, en tant que femme politique, a profité de son eclairage mediatique pour prononcer de nombreux discours et ainsi preserver les déportés "d'une deuxième mort qu'est l'oubli". Celui ci, enoncé à l'occasion de l'anniversaire d'Elie Wiesel, résume extrement bien la situation.

 

Une Vie

Le 31 Octobre 2007 Simone Veil publie son autobiographie, intitulée Une vie, traduit en une dizaine de langues. Il est vendu en France, à plus de 550 000 exemplaires. Elle donne  son opinion sur plusieurs procès lié à la responsablité de certains officié dans l'execution de la solution final comme Paul Touvier ou encore Maurice Pappon, elle y denonce l'absence de remords de la part des deux hommes.

Simone Veil: Une vie de témoin

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site