Paul Touvier : 1994

 

 

 

 

Paul TOUVIER, nait en 1915 au sein d'une famille très catholique pratiquante. Il entre à la Milice en 1940 et devient un petit peu plus tard chef régional de la Milice de 10 départements. Il va également occuper d'autres fonctions des plus importantes telles qu'équipier national, inspecteur national et chargé de mission au secrétariat d'Etat au Maintien de l'ordre en 1944.

 

                   Faites entrer l'accusé - Paul Touvier : la traque

C'est en 44 qu'il franchit une étape supplémentaire qui fera de lui un criminel contre l'humanité. Touvier procède à l'arrestation puis à l'exécution du couple Basch (Victor Basch, fondateur de la ligue des droits de l'Homme, et sa femme IIona) En juin, sept juifs sont fusillés dans la commune de Rillieux-la-Pape. Mais ce n'est pas tout, il faut aussi compter son infiltration dans la Résistance, de nombreuses rafles organisées, le pillage de biens, etc. Après la Libération, Touvier commence sa fuite, sa première cavale. Il se réfugie chez l'abbé Stéphane Vautherin puis à Montpellier, à Ceignac, et à Boutencourt ou il détient des papiers au nom de Trichet. Il est alors traqué et condamné à mort par la cour de justice de Lyon, par contumace, c'est-a-dire que cette condamnation a été prononcée à l'issue d'un procès pendant lequel Touvier n'était pas présent, le 10 septembre 1946. Puis il est condamné à la même peine en mars 1947 par la cour de justice de Chambéry. C'est en juillet 1947 qu'il est arrété mais il parvient à séchapper pour des raisons réstées mysterieuse, a priori grace à des complicités avec l'Eglise catholique. C'est alors que sa deuxième cavale commence. Elle va durer 43 ans. Touvier va etre recueilli et caché par des églises ainsi que differents acteurs catholiques tout le long de sa fuite. Il ne fait plus parler de lui jusque dans les années 1970. C'est le 23 novembre 1971 qu'il obtient un décret de grâce du President de la Republique de l'époque, Georges Pompidou, du au nombreuses démarches du protecteur et de l'ami du couple Touvier, Mr Duquaire. Cela provoque une tempête publique et Touvier est alors accusé de crimes contre l'Humanité notamment par les associations de Resistants qui portent plaintes contre lui en 1973.Paul Touvier disparait a nouveau face à ces accusations. Un mandat d'arrêt est lancé contre lui en 1981. C'est en, 1989 que l'on retrouvera Touvier, sous un faux nom, dans un couvent à Nice. De plus, celui-ci aurait été perçu habillé en prêtre afin de passer inaperçu.

 

 

Maitre Jacques Trémolet de Villers, qui faisait partie de l'extrême droite catholique française, décide de prendre la défense de Touvier. Après une longue procédure judiciaire débuté en 1992 par un non-lieu de la chambre d'accusation, casse par la cour de cassation le 27 novembre 1992, Touvier comparait devant la cour d'assises des Yvelines qui le condammne en avril 1994 à la réclusion criminelle à pérpétuité. Il mourra d'un cancer généralisé à la prison de Fresnes en juillet 1996, à l'age de 81 ans.

 Etant le premier français à être jugé pour complicité de crime contre l'humanité, son procès est le symbole d'une France qui commence à assumer un passé dont elle a honte, il est le précurseur d'un long procesus qui va s'achever en 1995 avec la reconnaissance officielle des crimes de l'Etat francais par Jacques Chirac. C'est un de premiers procès en France à avoir été filmé en vue de la constitution d'archives audiovisuelles de la justice.

 

 

 

TOUVIER AUDIENCE

3 votes. Moyenne 3.67 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site