Robert Paxton

Robert Paxton

 

robert-paxton.gif

 

 

Il est américain et pourtant il n'a pas marché sur la Lune. Il a découvert Vichy, ou plus exactement le Vichysme qu'il met au coeur de son plus célébre ouvrage : La France de Vichy parut en 1973 en France ( Vichy France: Old Guard and New Order, version originale 1972). Cet homme c'est Robert Paxton devenu aujourd'hui professeur d'histoire spécialiste de la Seconde Guerre Mondiale à l'université de Columbia.

Sa thèse Parades and Politics at Vichy. The French Officer Corps under Maréchal Pétain datant de 1963 contra pour la première fois celle de Robert Aron (L'histoire de Vichy,1954) qui faisait jusqu'alors autorité. Robert Aron, qui avait travaillé sur les transcriptions des audiences publiques des procès d'épuration, estimait que le Gouvernement de Vichy et le Maréchal Pétain avaient été comme des "boucliers" du nazisme, avaient tenté de limiter les actes nazis et désignant l'Allemagne comme seule et unique responsable du Génocide Juif.

Robert Paxton initia une recherche sur les corps officiers sous Vichy et suite à la réticence et finalement au refus des autorités françaises de lui laisser acceder aux archives de l'armée, celui ci se rabattit sur les archives allemandes où il découvre un nouveau lien entre l'Allemagne Nazie et la France de Vichy, déclenchant ce que l'on appelle encore aujourd'hui " la Révolution Paxtonienne ". Cette "révolution" arrive après le procès de Maurice Papon qui rappelle à la France que certaines personnalités emblématiques du Gouvernement sous la Ve République, eurent leur responsabilité dans le Génocide des Juifs d'Europe. En effet, si les documents français montraient une image d'un Gouvernement ancré dans la Résistance et dans la protection de son peuple, les archives allemandes décrivent Vichy et son Gouvernement comme des collaborateurs actifs et volontaires n'ayant certe pas une grande marge de manoeuvre mais néanmoins une marge réelle et existante.

Les découvertes de Robert Paxton achèvent le mythe résistancialiste d'une France qui ne souhaitait pas forcément ouvrir les yeux sur les vérités de son histoire. Ce sujet à fait et fait encore débat voir querelle chez les historiens qui considèrent qu'il existe un double jeu dans l'implication des deux pays.

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site